Une virée à Québec

Le terrain du Juvénat Notre-Dame de St-Romuald

Tant qu’à en avoir la possibilité, pourquoi ne pas faire un résumé de notre fin de semaine de tournoi avec les équipes U18 et U16 du Kodiak.

Tout d’abord, un gros merci aux joueurs seniors de la LUA qui nous ont permis de faire une belle grosse pratique intense à la veille du départ. Ce fut une bonne préparation pour la suite.

Du côté U16, ce fut aussi une bonne pratique intense le jeudi soir même si nous n’avons pas utilisé l’aide des adultes avec eux. Cette opposition aurait été un peu trop relevée pour nos jeunes joueurs ayant nouvellement débuté le sport.

On va immédiatement parler de l’éléphant dans la pièce, Québec, t’es une maudite belle ville, mais t’es loin. Particulièrement lorsque tu es 23 personnes en autobus jaune. Une belle route malgré tout, mais il faut quand même aimer ça courir après du plastique pour faire 12 :00 d’autobus.

Journée du samedi avec les U18 

Classement initial : 15e sur 15 équipes ou 5e du pool C

Premier match à 8 :40 contre Forgerons de Trois-Rivières (11) :

Gros match intense pour notre équipe qui n’était pas sortie depuis 2 ans en raison d’un petit virus qui a légèrement perturbé la planète. Nous avons senti un certain stress en début de match. Malgré le stress, le début de match fut très prometteur. Nos joueurs jouaient bien, mais ils ont bousillé plusieurs chances près de la zone de but à cause de lancers précipités. Coach Fred commence à se dire qu’il faudrait soit : ne plus montrer les marteaux ou prendre beaucoup plus de temps pour montrer les marteaux. C’est un élément à analyser dans les prochaines semaines.

La première demie a été particulièrement longue en raison des nombreux revirements près de la zone de but. Notre équipe perdait 9-8 à la demie, un score plus que respectable pour notre équipe, mais cette demie aurait pu être gagné sans les nombreuses pertes de disque près de la zone. Il faut cependant dire que l’équipe trifluvienne protégeait vraiment bien ces coins de zone. Ce qui rendait les marteaux particulièrement alléchants.

Suite à quelques ajustements durant la mi-temps, notre équipe a su garder un meilleur contrôle du disque durant la courte 2e demie. Grâce à une bonne défensive et à une offensive plus patiente, nous avons remporté la victoire au compte de 11-10. Les deux équipes sont restées concentrées, intenses et spirit malgré le score excessivement serré. Ce fut donc un très beau match d’Ultimate.

Deuxième match à 11 :25   contre Sphinx 2 de Rivière-du-Loup (14)

Ce match opposait les 2 équipes les plus éloignées géographiquement du tournoi. Malgré cette différence en distance, les problèmes restaient les mêmes. Une difficulté à se laisser de l’espace dans la zone de but et des joueurs qui traçaient au même endroit en même temps.

Match le plus solide de notre équipe, nos joueurs exécutaient relativement bien le plan de match. De petites erreurs d’exécution par-ci par-là, mais un bon match malgré tout. Les expériences du premier match sont venues aider nos joueurs dans notre jeu près de la zone. Nous en avons été récompensés par un total de 19 points contre 9 pour nos adversaires.

Troisième match à 14 :10 contre les Cougars d’Alma (12)

Cette équipe était une équipe nouvellement formée. C’est un match qui aurait pu être plus facile pour nous, si ce n’est de l’énergie et de la bonne humeur contagieuse de l’équipe adverse. Peut-être que l’écart de temps important entre les deux matchs nous a endormis ou que nous avons oublié les apprentissages des 2 matchs précédents, mais ce match fut… spécial. Bien qu’en contrôle du match en termes de score, notre équipe accumulait les erreurs mentales et semblait laisser jouer l’adversaire à certains moments. Une blessure à l’une de nos joueuses suite à un contact accidentel avec un de nos joueurs constitua un point tournant dans le match. Alors que nos entraîneurs s’occupaient de notre nouvelle éclopée, que l’équipe adverse rattrapait la nôtre au score et que le vent tournait, un de nos joueurs a pris la décision d’appeler un temps mort.

Ce moment rassembleur où les joueurs se sont parlé sans l’intervention du coach a semblé calmer les esprits. Nos joueurs ont repris le contrôle du match, malgré l’opposition courageuse de l’équipe d’Alma.

Nos joueurs ont appris qu’aucune équipe n’est à prendre à la légère et que le momentum peut faire des merveilles pour une équipe. Victoire de 16 à 6 pour nos Kodiak. Une mention spéciale à la gang d’Alma qui célébrait littéralement chacun des bons coups (de chaque équipe) avec des encouragements sincères. Bravo à vous, c’était beau à voir!

Quatrième match à 15 :05 contre l’équipe Quick Phil de Québec (13)

À ce moment, les 2 équipes étaient invaincues. L’équipe de Québec partait quand même favorite de ce duel tant pour le classement initial que pour les matchs précédents.

Nous avons vite constaté que la fatigue des matchs précédents et le fait de jouer à 3 filles rendraient la partie compliquée. L’équipe de Québec avait plus de jeux préparés permettant de finir les points rapidement. Cette équipe jouait aussi à 3 filles, mais celles-ci semblaient habituées d’être moins nombreuses. Elles jouaient de manière intelligente, intense aux bons moments et plus relaxe lorsque la situation l’exigeait.

Le moral de nos joueurs commençait à baisser à la demie. Québec avait pris le contrôle du match et semblait être une équipe inarrêtable pour notre défensive homme à homme (femme à femme ou iel à iel?).

La décision fut donc prise de changer les choses en défensive. Notre nouvelle façon de diriger l’équipe adverse avec nos placements défensifs porta ses fruits et obligea l’équipe adverse à appeler un temps mort.

Malgré des échanges points pour points durant les 7 ou 8 derniers, notre équipe s’avoua vaincue pour la première fois du tournoi au compte de 18 à 10.

Conclusion :

Les coachs sont particulièrement fiers de l’attitude des jeunes. Malgré des passages à vide au niveau de l’attitude, tous nos joueurs ont su relever la tête et donner le maximum. Nous revenons à Amos riche de plusieurs expériences.

Classement final : 12e sur 15 ou 2e du pool C.

Journée du dimanche avec les U16

Classement initial : 14e sur 14 ou 3e du pool G

Chose importante lorsque tu fais 12 :00 de voyagement, aussi bien le rentabilisé. Tant qu’à être à Québec, aussi bien coacher un 2e tournoi en 2 jours. Pendant que nos joueurs U18 profitaient d’un matin au lit avec coach papa Picard (pas dans le même lit, on vous rassure), notre équipe U16 devait se réveiller assez tôt. Notre départ vers le lieu de compétition se faisant à 7 :00 pour un premier match à 7 :45.

Premier match à 7 :45 contre Fringants U16-2 de Sherbrooke (10)

Un match où nos joueurs ont profité de leur supériorité athlétique face à un adversaire plus jeune. Malgré des avertissements répétés des coachs, plusieurs lancers qui n’auraient pas fonctionné contre des équipes plus grandes. Ce match a permis à nos joueurs plus stressés de se rendre compte que les joueurs d’Ultimate qui font des tournois restent des humains et qu’ils commettent des erreurs. Suite à ce match, nous constatons que nos joueurs devront améliorer la marque durant le tournoi puisque 95% des passes réussies par l’équipe adverse sont dans le bris.

Les jeunes joueurs de Sherbrooke ont tous de superbes coups droits qu’ils sont capables de décocher rapidement. Ils manquent par contre vraiment d’opportunisme près de la zone de but alors que notre équipe attrape n’importe quoi. Pointage final de 14 à 3 pour nos Kodiak. Parmi ces points, un callahan pour notre plus jeune joueur qui ne sait toujours pas à quel point c’est rare.

Nos joueurs furent particulièrement impressionnés par l’attitude de l’équipe adverse qui n’a jamais lâché malgré le score. Une belle leçon pour la suite puisque les matchs ne se ressemblent pas tous.

Malgré cette victoire, une ombre au tableau avec un de nos joueurs qui s’est blessé à la cheville dès son premier point. Une belle cheville de virée en freinant.

Deuxième match à 8 :40 contre Dark Knights de Boucherville (11)

Très beau match intense où l’équipe adverse nous a fait mal avec le jeu long et les passes dans le bris. Des ajustements défensifs en cours de match portent des fruits puisque les passes deviennent moins fréquentes dans la zone fermée. L’équipe adverse oblige nos joueurs à puiser dans des ressources que nos coachs ne soupçonnent même pas.

Les points s’échangent bien entre les 2 équipes et la partie est chaudement disputée jusqu’à la cloche de fin de match. À ce moment, le score est de 13-13 et plusieurs joueurs des 2 équipes ne savent pas trop comment réagir. Dark Knight a la possession du disque, plusieurs joueurs ne jouent plus et notre marqueuse se rend à 10.

Après un léger conciliabule, le disque est redonné à Dark Knight au compte de la cloche. C’est ce qui semblait le plus juste pour ces jeunes qui n’avaient jamais vécu cette situation. Une passe plus tard et le point <<universe>> était terminé. Défaite très honorable de 14-13 contre une équipe qui offrait une offensive plus conventionnelle (et plus sure).

Troisième match à 11 :25 contre Sphinx 1 de Rivière-du-Loup (12)

À ce moment, notre équipe était maintenant classée 11e puisque nous avions pris la 2e position de notre pool. Les matchs suivants étaient maintenant joués pour garder cette position au classement. Pour la première fois, les coachs préféraient une victoire. Pas parce que c’est vraiment important de gagner, mais ça nous permettait de partir 1 :00 plus tôt.

Cette équipe misait sur plusieurs joueurs de grandes qualités, mais ils manquaient encore d’opportunisme avec le disque. De beaux traçages étaient ignorés et des passes compliquées étaient lancers par la suite.

Les 2 matchs de pause ont encore fait ressortir des défauts que nous pensions <<réglé>>. La marque était encore battue relativement facilement en début de match et l’équipe adverse remontait le terrain grâce à ces passes faciles. Des rappels à l’ordre opportun auront permis d’ajuster notre défensive.

Nos blessés commençaient à s’additionner à ce moment. Notre joueur blessé au début a réessayé un changement par principe et une joueuse s’est aussi fait mal à la cheville. Des 10 joueurs du début, nous avions dorénavant 2 lignes complètes. Ce qui n’était pas génial pour la fatigue accumulée, mais qui facilitait le rythme et la reconnaissance du positionnement entre nos joueurs.

Après plusieurs beaux jeux défensifs permettant d’aller chercher des points supplémentaires, une victoire bien méritée de 16-10 nous permettait de garder notre position au classement. Une belle victoire et un retour à 14 :00 à la place de 15 :00!

Quatrième match à 13 :15 contre Forges 13-15 de Trois-Rivières (13)

Un autre match intense contre Trois-Rivières après les U18 hier. Ce fut encore un match serré entre 2 équipes de même force. Les problèmes des deux équipes étaient les mêmes : des joueurs trop pressés à marquer le point, des marques non assumées, des joueurs fatigués.

Notre équipe ayant déjà rempli la mission de finir plus tôt, nous avons quand même pris une avance en début de match jusqu’à ce que Forges reprenne les devants pour remporter la demie 9-8. Un discours d’encouragement et 2 ajustements plus tard, nos joueurs reprenaient l’ascendant dans le match.

Un bon contrôle de disque et quelques lancers chanceux plus tard, nous ont permis de remporter la partie au compte de 16 à 13. Cette victoire concluait une belle fin de semaine pour nos athlètes du Kodiak.

Conclusion :

Nos joueurs nous ont grandement impressionnés. Pour une équipe qui n’avait jamais joué ensemble, la chimie s’est bien installée durant les 4 matchs. Nos joueurs de 14 ans auront particulièrement élevé leur jeu par rapport aux pratiques du Kodiak, alors que nos 15 ans auront été soit : temporisateurs/calmants ou des joueurs plus explosifs et athlétiques selon la personnalité du joueur.

Nous nous en doutions déjà, mais une explication plus en détails de certains règlements sera nécessaire pour la suite.

Classement final : 11e sur 14

À la lecture de ce résumé, peut-être vous demandez-vous ce que faisait  l’autre équipe pendant ce temps? En plus d’un beau tournoi d’Ultimate, nos joueurs auront eu la chance de visiter le Musée de la civilisation de Québec pendant la journée de pause. Semble-t-il que l’exposition sur la merde était intéressante.

Pour ceux qui se demande pourquoi 3 adultes feraient 24 :00 d’autobus avec 23 jeunes?

  • Pour le sourire Maxim après son attrapé du bout des doigts dans la zone de but,
  • pour Mégane et Érika, qui jouent depuis 5 ans, mais qui n’ont pas eu de tournoi depuis 2 ans et qui n’étaient pas assez nombreux/ses pour en faire en début de <<carrière>>,
  • pour Charles qui a débuté l’Ultimate cette année et qui aime tellement l’Ultimate qu’il s’est dit que jouer 4 :30 d’Ultimate était une bonne idée un mardi soir,
  • pour Émile, qui prend lentement confiance en ses habiletés et qui devient super joueur,
  • pour Éloïse, qui court comme flash-mcqueen et qui doit trouver d’autres méthodes pour se démarquer,
  • pour Isaiah, qui se dit toujours qu’il va plonger et qui le fait finalement,
  • pour Christophe, Louis-Mathieu, Jacob et Antoine, qui sont des finissants et qui arrêteront possiblement de jouer dans les prochains mois malgré un amour du sport,
  • pour Shany, qui comprend vraiment rapidement les concepts de jeu et deviendra une superbe joueuse dans les prochaines années,
  • pour Alice, Chloé et Ophélie, notre trio sapineux, qui se rendent compte qu’elles peuvent faire plusieurs choses sur le terrain,
  • pour Samuel, qui malgré sa cheville blessée après un changement, a probablement le plus grand nombre de disques interceptés dans l’équipe pour les quelques changements qu’il joués par la suite,
  • pour Thomas, qui a fait un Callahan sans même savoir et comprendre ce que c’était,
  • pour Maverick, qui a nouvellement réussi à faire ses coups droits et qui les a utilisé à profusion durant le tournoi,
  • pour Matis, William et Mélika, qui sont venus donner un coup de main une dernière fois avec les jeunes et qui passeront dans le senior TRÈS/TROP bientôt,
  • pour tous ceux qui n’ont pas pu venir pour une raison ou une autre, mais qui bénéficieront des nouveaux apprentissages de nos joueurs.

Merci de vouloir triper avec nous les jeunes, ça nous rend contents de le faire. Même si le lundi matin est plus difficile et même si vous nous faites parfois dire de drôle de mots dans notre tête en pratique ou en tournoi.

PS. On a peut-être réussi à recruter 2 jeunes filles qui nous accompagnaient en autobus pour l’année prochaine. On se croise les doigts!

Démarrez une conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.